Edito

Si vous aimez le Reims branchouille et un peu sélect, le Reims confidentiel mais pas trop, le Reims à l’écart des grands lieux de passage et des galeries commerciales. Si vous aimez goûter les premiers rayons de soleil place du Forum avec un café et un bouquin, tester ce nouveau vin déniché par votre ami le caviste curieux, si vous adorez faire du cabotage entre les boutiques de fringues et que vous êtes obnubilé par la quête d’un petit meuble usé juste comme il faut pour votre chambre, alors ce magazine est pour vous…

Suivez-nous

Nos partenaires

LINE'CL
Nokomis
Atacama
PARTEZ A LA DECOUVERTE DE L’OUEST AMERICAIN - Instant Rémois
fade
2894
post-template-default,single,single-post,postid-2894,single-format-standard,edgt-core-1.0,kolumn-ver-1.1.1,,edgtf-smooth-page-transitions,ajax,edgtf-theme-skin-light,edgtf-blog-installed,edgtf-header-standard,edgtf-fixed-on-scroll,edgtf-default-mobile-header,edgtf-sticky-up-mobile-header,edgtf-animate-drop-down,edgtf-dark-header,edgtf-search-covers-header,edgtf-side-menu-slide-from-right,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

PARTEZ A LA DECOUVERTE DE L’OUEST AMERICAIN

Let’s go ! Des paillettes aux plaines désertiques, de l’agitation urbaine des mégalopoles aux plages du pacifique, embarquez pour une destination mythique aux USA où la démesure des paysages rivalise avec l’extravagance et le charme des grandes villes. Un road-trip de 5 étapes incontournables à inscrire sur votre carnet de voyage pour découvrir l’American Way of Life !

1. Lumineuse et Incontournable,
la Cité des Anges, Los Angeles vous réserve bien des surprises ! Cap sur Hollywood, où tout n’est que strass et paillettes sur son célèbre Walk of Fame (le boulevard aux étoiles) ainsi qu’aux abords du “Chinese Theater” et ses mythiques empreintes de stars, sans oublier le Dolby Theater (anciennement « Kodak Theater »), lieu où est présentée, chaque année, la cérémonie des Oscars. Les studios d’Universal sont parmi les plus célèbres et plus amusants à visiter. Un parfum de nostalgie s’empare du fan de cinéma lorsqu’il entre dans les Studios, renouant avec la magie indicible qui opère dans les salles obscures. En voiture sur Sunset Boulevard puis le quartier de Beverly Hills et la mythique artère Rodeo Drive où les boutiques de luxe sont pléthoriques. Les soirs d’été, la luminosité dans la chaleur du soleil couchant sur L.A. est juste magnifique.
Enfin, incontournable, une balade du côté des plages du Pacifique, avec Santa Monica et/ou le typique quartier de Venice Beach, dans lequel « bodybuildés », sportifs en tous genres, discomaniacs et hippies se côtoient.

2. On the road to Vegas
5 heures de route sont nécessaires pour remonter vers Las Vegas, en passant par la Death Valley (la vallée de la Mort), la bien nommée tant la désertification des paysages et des pompes à essence en révèlent les saveurs du lieu mythique, très apprécié des amoureux de désert. Pour en ramener des photos extraordinaires, il faut partir en excursion dans les « Badlands » de Artist’s Drive, vers le Golden Canyon et Zabriskie Point, trois sites aux couleurs féériques, mais aussi au Devil’s Golf Course, et admirer le paysage depuis le Dante’s View, perché à 1668 mètres d’altitude. Une étape le soir à l’hôtel Furnace Creek ranch, un complexe intrigant qui bénéficie d’un cadre unique au coeur du parc national. Et enfin Las Vegas, la capitale mondiale du divertissement aguichant les amateurs de jeux avec ses néons, ses strass et ses superstars. C’est aussi une destination familiale à part entière. Elle scintille la nuit de mille feux, notamment sur le plan d’eau du Bellagio. Passerelles et jonctions entre les hôtels vous faciliteront la circulation à pied, vous permettant de découvrir ces superbes établissements, leurs galeries commerciales comme celle du Venitian qui vous emmène à Venise.

3. La majestuosité de la nature :
le Grand Canyon
À quelques heures de Vegas, le parc national du Grand Canyon est le plus ancien parc des Etats-Unis (1908). Il se situe au nord de l’Arizona et fait partie des incontournables d’un circuit dans l’Ouest américain. Ses roches creusées par le fleuve Colorado, dont les plus anciennes datent d’il y a 1,7 milliard d’années, se sont façonnées au fil du temps, pour aboutir à cette configuration du site et à ces paysages vertigineux absolument uniques. Un gigantesque musée géologique à ciel ouvert qui raconte presque la moitié de l’histoire de la terre.

4. La terre rouge des paysages de western
Monument Valley et Bryce Canyon au nord de l’Utah sont incontournables pour garder en mémoire les images les plus durables et les plus définitives de l’Ouest américain. Les mesas rouges et buttes isolées entourées par un désert vide et sablonneux de Monument Valley ont été filmées et photographiées d’innombrables fois au fil des années. Les couleurs naturelles sont vraiment aussi vives et profondes qu’elles le sont dans toutes les images, tout comme le sont
les statues de grès de Bryce Canyon, flèches roses, crêtes pourpres se serrant les unes contre les autres à l’instar d’une armée pétrifiée.

5. « I left my Heart in San Francisco »
… comme le disait la chanson. Au bord du Pacifique, San Francisco est une ville à part aux allures provinciales et à l’esprit très indépendant. Marquée par les nombreux courants qui y sont nés : les beatniks, puis le Black Panther Party, les
hippies, les défenseurs des droits des homosexuels, la ville au 43 collines regorge de lieux aux ambiances variées.

Un tour en cable-car pour relier le centre-ville (Powell) aux quais du Fisherman’s wharf, en admirant les maisons victoriennes alignées sur ses rues en pente, notamment la très sinueuse Lombard Street de Nob Hill avec ses 8 lacets, et visiter ses quartiers ethniques (Chinatown, Japantown, Mission), tout
en apercevant au loin, l’île de la célèbre prison fédérale d’Alcatraz. Une balade dans la baie s’impose pour apprécier le Golden Gate Bridge jusque Sausalito ou Tiburon, tout en appréciant autant la vue des phoques nichés que des quais
d’embarquement. Haut lieu de la gastronomie, la ville est aussi un melting-pot de cultures, de styles, et d’architecture.

En pratique
La langue : l’anglais
Durée du vol : environ 11-12 heures pour San Francisco ou Los Angeles
Combien ça coûte : pour 12 nuits de Los Angeles à San Francico,
hébergement en chambre double, location de voiture GPS, tour
de ville privée, pass Alcatraz, les vols AR Paris LA/SFO, le vol intérieur
entre Las Vegas et San Francisco + transferts : à partir de 2 500 €/pers.
Décalage : 9 heures

instant remois
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

ANTHONIN TERNANT ARCHANGE DE LA POP RÉMOISE Previous Post
UNE JOURNÉE AVEC ANGÉLINE TEMPLIER Next Post