Edito

Si vous aimez le Reims branchouille et un peu sélect, le Reims confidentiel mais pas trop, le Reims à l’écart des grands lieux de passage et des galeries commerciales. Si vous aimez goûter les premiers rayons de soleil place du Forum avec un café et un bouquin, tester ce nouveau vin déniché par votre ami le caviste curieux, si vous adorez faire du cabotage entre les boutiques de fringues et que vous êtes obnubilé par la quête d’un petit meuble usé juste comme il faut pour votre chambre, alors ce magazine est pour vous…

Suivez-nous

Nos partenaires

LINE'CL
Nokomis
Atacama
Mets et Vins Archives - Instant Rémois
fade
141
archive,category,category-mets-et-vins,category-141,edgt-core-1.0,kolumn-ver-1.1.1,,edgtf-smooth-page-transitions,ajax,edgtf-theme-skin-light,edgtf-blog-installed,edgtf-header-standard,edgtf-fixed-on-scroll,edgtf-default-mobile-header,edgtf-sticky-up-mobile-header,edgtf-animate-drop-down,edgtf-dark-header,edgtf-search-covers-header,edgtf-side-menu-slide-from-right,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

OÙ BOIRE UN VERRE OU MANGER UN MORCEAU QUAND TOUT EST FERMÉ ?

  LE CABASSON Même quand tout est fermé le dimanche, heureusement, il y a le Cabasson. Et cerise sur le gâteau (ou plutôt sur le toast), l’estaminet qu’on ne présente plus propose un brunch à tomber ! Sinon, vous pouvez aussi savourer une bonne bière et faire durer une partie de cartes entre amis jusqu’à 2h du matin le vendredi ou le samedi ! 37 rue Cérès - 06 89 52 12 67         EDGAR BISTROT Vous sortez d’une réunion tardive et vous avez envie de manger ailleurs qu’au fast food ? Direction Edgar Bistrot ! Salade César, tartare traditionnel ou assortiments de tapas (même à 22h), vous pourrez y savourer une cuisine de bistrot dans un cadre cosy chic. Et si l’envie vous prend de boire un petit café sur la terrasse aux beaux jours, c’est possible, dès 8h ! 4 place du Forum - 03 26 09 70 70       LE BAR DE L’HÔTEL DE LA PAIX À Reims, il n’y a pas d’heure pour déguster une coupe de champagne. Quoi de plus agréable que l’ambiance feutrée du bar de l’Hôtel de la Paix pour trinquer en charmante compagnie ? Une adresse qu’on vous recommande aussi les yeux fermés pour un petit-déjeuner matinal, au calme, en semaine et le samedi. 9 rue Buirette - 03 26 40 04 08       LE GRAND CAFÉ Si on vous dit ambiance Art Déco et moules-frites, vous pensez forcément au Grand Café, une des institutions rémoises. Mais savez-vous que la fameuse brasserie de la Place d’Erlon est ouverte non stop de 11h30 à minuit ? Un bon plan pour les lève-tard ou les couche-tard dont le ventre crie famine. 92 place Drouet d’Erlon - 03 26 47 61 50         LE BOOTLEGGER Lorsque les bars du centre-ville ferment mais que l’on n’a pas envie de rentrer chez soi, ni de poursuivre la soirée en boîte de nuit, le Bootlegger est la solution. Ce bar du quartier Clairmarais est ouvert jusqu’à 3h du matin du jeudi au samedi. Il y a de fortes chances que vous vous laissiez entraîner sur la piste de danse car l’ambiance y est toujours au rendez-vous. 4 rue Gaston-Boyer - 06 63 69 14 77...

CAFES QUARTIER CATHEDRALE

DES LYS CAFÉ DU NOUVEAU SUR LA PLACE Vous ne le savez peut-être pas, mais les propriétaires ont changé ! Originaires de la région, William et Sandrine Didier vous proposent une restauration de type Brasserie. 28 places à l’intérieur, 60 en terrasse, et une formule entrée + plat ou plat-dessert à 13,90 euros avec des produits frais. Pour l’apéritif, vous pourrez déguster une coupe de champagne Richomme (Cramant) à 6,90 euros, respectivement 7,90 euros et 8,90 euros le rosé et le Blanc de blancs de Bertherau (Mesnil). Assiettes et plateaux de fromages et charcuterie sont disponibles, et pour le marché de Noël, vous gouterez de succulentes galettes de pommes de terre au lard ou aux oignons. Situé derrière la cathédrale, vous admirerez le soleil au coucher qui en dessine admirablement les contours.     LE CARDINAL TRADITIONNELLEMENT INDÉMODABLE Idéalement situé au chevet de la cathédrale, dont il offre une superbe  vue par l’arrière, le cardinal est une institution sur la place. Du petit déjeuner à l’apéritif le soir, sa formule entrée + plat ou plat ou dessert est à 13,80 euros ou en menu complet à 18 euros renouvelé chaque jour. Une cuisine traditionnelle et des spécialités champardennaises le midi, laissent place l’après-midi à des gaufres dont « la recette a été volée à mémé » à partir de 3 euros pour celle au sucre. L’apéro se fera autour d’une coupe de champagne Perle Blanche Blanc de Blanc à Bergères les Vertus à 7,50 euros, accompagnée d’une assiette de fromages (4,90 euros) ou d’une terrine sur la belle et grande terrasse qui accueille jusque 60 personnes lorsque le soleil est de la partie.   ...

Génération Y

LA GÉNÉRATION Y AIME-T-ELLE LE VIN ?

Vous le savez, les Y sont nés entre 1980 et 1999 et représentent environ 20% de la population française. Ils ont succédé à la génération X et ont le fil du baladeur en forme de Y sur le torse. Il s’agit de la génération la plus importante depuis le babyboom. Tous les Y évoluent un téléphone à la main, dans une société de consommation effrénée… Et pourtant, quand ils sont autour d’une bouteille de vin, le temps semble s’arrêter, même pour eux. J’observe au quotidien un engouement puissant et croissant pour l’univers du vin tant de la part des hommes que des femmes. Pourquoi cet intérêt si marqué ? 1. Le vin stimule les sens et il est source de plaisir Nous sommes constamment sollicités par des mails, des réseaux sociaux, des relations virtuelles etc. qui mettent notre mental en ébullition. En revanche, lors d’une dégustation de vin, nous reprenons contact avec nos sensations et nos perceptions physiques ce qui nous ramène au monde réel. Une dégustation permet de stimuler nos sens : la vue, l’odorat, le toucher de bouche et le goût. Cela nous ancre dans l’instant présent et nous permet de réellement prendre du plaisir. 2. Le vin est créateur de lien et de partage Le vin connecte entre eux les gens à tous les niveaux : familiaux, amicaux, professionnels, etc. Le vin est en effet propice aux échanges entre les individus, notamment entre les générations. Qui n’a jamais conversé autour du vin lors d’un repas de famille, avec ses parents et ses grands-parents ? Le sujet du vin reste une transmission forte dans notre culture française. Je remarque aussi que les femmes de la génération Y ont une sensibilité forte avec le vin et avec ce potentiel de créer du relationnel. Elles arrivent à se démarquer dans un monde, à l’origine, plutôt masculin, en formant des groupes de dégustation tels que : Les Pétillantes du vin à Reims, Aufemivin à Dijon ou encore le nouveau groupe Winegroupies à Bordeaux. Alors, oui, la génération Y aime le vin. Car, les amis en réseaux, c’est bien, mais autour d’un bon verre ou d’une belle bouteille, c’est quand même mieux. PAR ELISE...